April 27, 2018

April 27, 2018

April 26, 2018

Please reload

Posts Récents

Trois grandes courses au programme en 2018 !

December 4, 2017

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Class40 : les déclarations d'arrivée

April 27, 2018

 

 

Sébastien Marsset - Navigateur (Campings Tohapi), 6e Class40 : « Il y a eu des hauts et des bas. Il faut que j’arrive à niveler le tout. Il y a eu de la perf à certains moments, mais aussi des phases où le bonhomme n’était pas au point en solo. J’ai perdu beaucoup en VMG portant à moins de 12 nœuds de vent. Au début, au reaching, ça allait. C’est vraiment le VMG portant que je dois travailler. La nuit où je me suis fait décrocher par tous les Mach40, c’était un peu dur. Je n’ai pas trouvé la solution. J’ai souvent pesté mais je me suis aussi fait plaisir et ça c’est important. Entre Gijón et Guérande, notamment, c’était top. On a eu une super nuit. Je suis content, mine de rien, d’avoir repassé Loïc Féquet sur la fin. Pour la suite, je vais essayer d’améliorer quelques trucs. L’objectif principal était de valider ma qualification pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe et ça, c’est fait, c’est le principal. »

 

Loïc Féquet (Tales II), 7e Class40 : « L’objectif en venant sur cette 1000 Milles des Sables était de décrocher le sésame pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe et ça, c’est fait. Quand on n’est pas du monde du bateau, on en fait toute une montagne et effectivement, ça rassure tout le monde que le bateau et le skipper soient qualifiés. Je venais aussi pour faire des milles avec le bateau parce que je le découvre. J’ai d’ailleurs parfois fait de très mauvais choix de voiles. Je pense qu’il y a des choses à faire et il faut que je questionne un peu les copains. Sur le bord de reaching, je n’ai pas osé faire du petit gennak avec un ris ou des choses comme ça. Je préfère essayer en équipage et ne pas prendre de risques. Il y a eu des bonnes choses mais aussi des mauvaises, notamment en termes de météo car j’ai eu un problème de réception de fichiers. Il n’empêche que la course a été superbe et que ça fait plaisir de naviguer en avant-saison. »

 

Rodolphe Sepho Navigateur (AAEA/CAVA Rêve de Large) : « Ça s’est bien passé. Je pense que le format de régate sur moins de 1000 milles, c’est assez intense et exigeant, surtout qu’on est passé par différentes conditions : de pas de vent à beaucoup, avec pas mal de changements de parcours. Il a fallu s’adapter tout le temps mais ça a été intéressant et on n’a pas eu le temps de s’ennuyer. Le petit bonus, c’est que la qualif pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe est en poche. J’ai eu pas mal de soucis sur le bateau. C’est bien que ce soit arrivé maintenant plutôt que plus tard. Maintenant, il faut bien préparer les choses pour la suite. »

 

Franz Bouvet (YODA), 8e Class40 : « La qualification pour le Rhum est dans la poche et ça, c’est une bonne nouvelle. C’était la première course que je faisais en solitaire sur le bateau puisque jusque-là, j’avais fait du double surtout. Il n’y a pas eu trop de vent. Globalement, on a eu des conditions assez faciles, même si on n’a pas beaucoup dormi. J’ai plutôt bien géré au niveau du sommeil, mais il faut maintenant que je comprenne pourquoi les premiers sont arrivés si longtemps avant moi. A un moment, ils nous ont largué et il faut que je voie ce qui n’a pas été de mon côté. Evidemment, c’est plus le bonhomme que le bateau. Quoi qu’il en soit j’ai passé du bon temps en mer. Tout s’est bien passé. Je n’ai rien cassé. Je suis dans les dix premiers, le contrat est rempli. »

 

Maxime Cauwe (Azeo - #OnEstLarge), 10e Class40 : « Super, super ! Je suis vraiment super content ! C’était ma première course en solitaire et la bonne nouvelle, c’est que j’aime bien ça. Même dans la pétole. Le résultat n’était pas un objectif pour moi. Le but, c’était de décrocher la qualif pour la Route du Rhum. Ça, c’est bon. J’aurais malgré tout bien aimé être avec les deux bateaux juste devant moi. Ce sera la prochaine étape. J’ai appris mille choses mais j’ai aussi plein de nouvelles questions en tête. Au début, je loupais un peu tout parce que j’étais dans la précipitation avec tout le monde à côté, mais ensuite, en faisant les choses lentement, tout s’est mieux passé. C’est la première fois que je passais autant de temps en mer. C’était vraiment chouette. »

 

François Lassort (Bijouteries Lassort – Tonton Louis) : « Je suis ravi. C’était chouette. J’ai adoré. C’était ma première course en solo et j’ai vraiment aimé ça. Tout le monde me demandait comment j’allais faire pour dormir mais je crois que j’ai bien géré le sommeil. Bon, la dernière nuit, j’ai dormi seulement une demi-heure mais ça l’a fait. A l’arrivée, ça a été un peu chaud, mais bon... En solo, tu fais 10 m à gauche, 10 m à droite, 10 m devant… tu n’arrêtes pas et il y a toujours un bout qui traîne. Il faut que j’apprenne à me calmer parce que je suis un peu nerveux. Dans les phases où on n’a pas de vent, c’était affreux mais au final je suis content. En plus, a priori, c’est bon pour la qualif' pour le Rhum alors tout va bien ! »

 

Olivier Magré (E. Leclerc Ville-La-Grand), 12e Class40 : « Le contrat est rempli puisque j’ai ma qualif pour la Route du Rhum. Ça c’est bien et en plus c’était sympa. La fin de course a été un peu rock and roll parce que ça déferlait sur la Nouch et à l’entrée du port des Sables. Je me suis bien bagarré avec François (Lassort) mais on était quand même un peu aux pâquerettes tous les deux. Ce que je vais retenir ? Qu’il y a des petites choses à faire. Déjà ne pas aller se coucher en mettant le pilote en vent apparent près des côtes. Ça, c’est une belle bêtise que d’habitude je ne fais pas mais cette fois, j’ai oublié. Et puis il y a deux-trois trucs, comme mes ballasts qui ne marchaient pas, que je dois solutionner. Sinon, le bateau marchait bien et je me suis fait plaisir en mer ».

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square